Equipements - CROZET 2022

Aller au contenu

Equipements

FR
Le test des antennes de Crozet 2022 par Thierry-F6CUK et Paul-F6EXV.

Afin de préparer l’expédition à Crozet, Paul et moi nous sommes retrouvés chez lui afin de régler les antennes et tester certains matériels.
Ces quelques lignes sont faites pour décrire nos manips. J’ai volontairement cité les fournisseurs qui nous ont aidés. Ceci me permet de les remercier, mais aussi d’expliquer les raisons de mes choix et donner les adresses de ces matériels pour ceux qui seraient intéressés.
Les choix ont été guidés par les retours d’expériences des OM qui ont séjourné dans les TAAF. C’est en compilant leurs expériences tout en gardant en mémoires les contraintes fixées par les autorités pour mon autorisation que j’ai effectué les choix.
Antenne dipôle et support.
A présent chacun sait que je ne suis pas autorisé à installer un mât en espace libre dans ou autour de la base. L’antenne doit être du type filaire et fixée à une façade d’un bâtiment. Des discussions ont actuellement lieu pour obtenir le feu vert, en cas de bâtiment de faible hauteur (3 à 5 mètres), pour y accoler un petit mat afin que le point d’attaque de l’antenne se trouve à plus de 5 mètres.
Aussi pour simuler ce point, Spiderbeam nous a fourni un mât qui va servir de support à nos essais. Ce mât a été accolé à la maison de Paul, dans la même configuration qu’il pourrait y avoir sur la base.
Le mât fait une dizaine de mètres et possède une nappe de haubans que l’on devine sur la photo. La nappe sera très certainement située plus haut sur la base. A son extrémité une poulie. Les haubans sont en kevlar de 3 mm de diamètre prévus pour résister à de fortes tractions. Ils proviennent de Mastran. La poulie a été choisie afin que la drisse ne puisse se coincer entre la gorge et la chape. Elle provient également de Mastran.



Nous avons réalisé un dipôle sur 30 mètres. Les anciens ont tous mis l’accent sur la résistance aux vents. Un ami a imagé le phénomène en disant : «  un dipôle réglé sur 40 en début de séjour, s’accordera mieux sur 80 à la fin que sur 40. Le vent effectuant une traction qui va allonger le fil » C’était une boutade mais le sens est bien là.
C’est auprès de mon ami Patrick F2DX que j’ai trouvé la solution. Il commercialise un câble possédant une âme acier pouvant résister à une traction de plus de 150 Kg. L’accastillage nécessaire à sa mise en œuvre fait aussi parti de son catalogue. Pour l’isolateur central, il a fallu en trouver un qui puisse tenir la traction des 2 brins du dipôle. Ceci fut fait chez Zenit antenne. Le coax est du type 6 mm de Messi et Paoloni.  La photo ne le montre pas, mais une série de ferrites en extrémité du coax fera office de balun de choke.



Une fois le matériel assemblé et l’antenne montée, avec un analyseur d’antenne fourni par Rig expert, il fut simple d’accorder le dipôle.
Puis nous avons allongé le dipôle afin de la faire résonner sur 7 Mhz. La liaison se fait par un petit espaceur et 2 cosses reliées par un boulon. Toute la visserie est inox (humidité et air marin obligent).
Quelques essais furent nécessaires pour trouver la bonne connexion entre les extrémités des 2 brins. Voir photo.



Puis nous sommes passés à la seconde partie de l’antenne. Ce premier dipôle va subir une traction importante due aux vents et a été conçu pour résister à cette charge. En plus il devra supporter un dipôle pour le 20 mètres. Nous avons voulu utiliser du matériel plus léger. Il est donc réalisé en fil souple de 0,75 mm. Après quelques essais, l’accord fut rapidement trouvé avec l’analyseur. L’écartement entre le dipôle 30/40 et le 20  a été réalisé par des espaceurs de 20 cm trouvé chez DX wire.
Une rapide mesure a confirmé que le dipôle 20 ne changeait pas les réglages du 30/40 mètres.
Les photos donnent une idée de l’ensemble sachant que de retour à la maison des solutions mécaniques définitives seront mise en place (remplacement des cosses par de vrais rondelles inox par exemple.. ).



Tests de la boîte de couplage MFJ.
 
Je souhaite partir avec du matériel divers afin de pouvoir, le cas échéant, monter tout type d’antenne. Sur place une opportunité peut se présenter et il serait dommage de ne pouvoir l’exploiter faute de matériel. Aussi ai-je demandé à MFJ deux ATU model 998RT.
Nous avons donc avec Paul déposé le dipôle et monté un simple fil le long du mât qui va simuler une verticale. Au sol nous l’avons raccordé à la boîte, mis 2 chutes de câble pour faire terre et regardé le fonctionnement de la boîte.
Nous avons eu quelques déboires, il a fallu trouver la bonne puissance de sortie du TX pour « exciter » la boîte, sans que le TX ne se mette en sécurité à cause d’un TOS excessif.
Nous avons pu ainsi valider les 2 boîtes.
Ces dernières peuvent me permettre de monter des verticales, une levy, long fil, loop …. C’est vraiment un plus dans le projet.


ATU MFJ 998RT capot sorti afin de voir l’afficheur intérieur lors des essais.

Voilà ce qui nous a occupé une bonne journée et permis de valider des idées et les transformer en solutions. Le vent, la pluie sur Crozet furent sans cessent présents  à notre esprit pour faire ces essais. Il est bien évident que ce qui se réalise en quelques minutes chez nous sous le soleil, va demander bien des efforts à Crozet sous le vent et la pluie…
Les dipôles sur les autres bandes seront fabriqués sur place. Il n’est pas prévu de faire du 80 m faute de support et des conditions météo trop difficiles. Reste à savoir comment va se comporter ce fan dipôle et si la partie inférieure ne va pas s’enrouler sur le fil du dessus.
Comme vous pouvez le voir, tous ces tests ce sont effectués dans la bonne humeur :



Les essais QO-100 s’effectueront à la maison en Juillet à la livraison de la station.
L’envoi des cantines pour Marseille puis par bateau vers La Réunion est prévu fin Août.
La suite prochainement sur le site WEB.

Discussions des copropriétaires suite à la demande d'installation d'antenne à Crozet.

Photo F5BL J Paul Gendner FT5WG
https://www.r-e-f.org - Tous droits réservés.  Copyright © 2021-2022.

Retourner au contenu